vendredi, décembre 15 2017

14 décembre 2017 - Petit papa Noël

Voilà, bientôt Noël et, pour beaucoup de ludochons, le moment où ils tentent de faire entrer dans leurs listes de souhait à destination du grand barbu débonnaire, quelques jeux, plus ou moins en douce.

Robinson Crusoe Robinson Crusoe - Pour Robinson, le père Noël se fait parfois désirer.

"- Azul, ça ne serait pas un jeu ?
- Euh, oui.
- Et on n'aurait pas déjà assez de jeux ?
- "Assez", "assez", c'est difficile à définir ça...
- Facile ! T'as vendu combien de jeux ces dernières années ?
- Bah... 2.... Quand même!
- Et t'en as acheté combien ?
- Mmm.. 2... 200... Mais 2 et 200 on peut considérer que c'est dans le même ordre de grandeur.
- Ah, bon ? Et à deux.... mille, on changera de grandeur ?
- Je peux aller jusqu'à 2000, alors ?
- Non.
- Ah si. J'ai aussi donné un jeu!
- Ou la la, ça change tout ! T'as -donné- un jeu...
- Ouais, je l'avais en double
- Et... pourquoi tu l'avais en double au fait ?
- La version originale collector et la boite avec le logo "Spiel des Jahres" en autocollant Collector...
- Mmmm Collector ?
- Rassures-toi, j'ai réussi à décoller l'autocollant et à le remettre sur la boite originale. Mega collector du coup!
- @^#{€... Sidérant... Y'a d'autres trucs qui sont "collector"...
- Puis regarde bien la liste, j'ai pris des jeux pour tout le monde, pour les enfants, pour la famille, pour les amis !
- "La bataille du Jutland" ? Il est pour qui "La bataille du Jutland" ?
- Euh, bon, celui-là il est peut-être pour moi...
- Et tu vas y jouer avec qui ? Moi ?
- ...
- Alors ?
- Y'a un mode solo."
[ Silence (lourd comme il se doit) ]
"- De toute façon il n'y a plus de place.
- Bah je pensais t'offrir une commode.
- Tu pensais M'offrir une commode pour ranger TES jeux ?
- Mais non ! Ce n'est pas ce que j'ai dit, mais avec la nouvelle commode, on va gagner de l'espace ailleurs...
- T'es prévenu, je ne veux pas une nouvelle boite dans la maison à Noël !
- OK... D'accord... Euh... Les jeux sur lesquels j'ai déjà pledgé cela ne compte pas, hein ?...
- Oh P.... !"
Quelque part vers le cercle polaire, le grand bonhomme débonnaire se dit qu'il va falloir être méfiant avec cette liste, heureusement il s'est entraîné depuis des mois... Sur des jeux de simulation.
Tash Kalar Tash Kalar - Noël mais version lutte dans une arène...

De nombreux ludochons hier avec pas mal de nouveaux en vadrouille.

Les jeux

  • Lorenzo le Magnifique ( S. Luciani , V. Gigli et F. Brasini chez Atalia)
  • Projet Gaia (H. Ostertag, J Drögemüller chez Z-Man games)
  • Robinson Crusoé : Aventures sur l'ile maudite (I. Trzewiczek chez Filosofia)
  • Scythe (Jamey Stegmaier chez Ghenos games)
  • Le Seigneur des Anneaux JCE ( Nate French chez Edge)
  • Tash-Kalar: Arena of Legends ( Vlaada Chvátil chez CGE)
  • Terraforming Mars (Jacob Fryxelius chez Fryxgames)
  • Thunderstone (Mike Elliott chez Edge)
  • We are the word (Ludovic Roudy and Bruno Sautter chez Asmodée)


Projet Gaia Projet Gaia - Exploration spatiale à la recherche mystique d'une terre

Les joueurs

  • Magali, Noémie et Olivier
  • John, Laurent Suzel et Zaggus
  • David, Davide, Manu et Rémi
  • René, et 3 nouveaux dont Alexis
  • Michaël, Nelly et deux nouveaux
  • Bertrand II, Davy et Frédéric
  • Raphaël, Vincent (Possom) et Vincent (Bibou)


Terraforming Mars Terraforming Mars - Une nouvelle planète comme cadeau de Noël ?

14 décembre 2017 - John a les cartes en mains

Les cartes. De fortes merveilleuses inventions qui permettent à l'homme de s'y retrouver dans notre univers fort gigantesque. Une bonne carte aurait d'ailleurs peut-être permis à l'anonyme Olivier d'éviter de se payer un arbre, ou encore une bonne carte vous permettrait de trouver la Maison des habitants de Champaret au 16 avenue du Dauphiné à Bourgoin-Jallieu, pour, les jeudis soir, y jouer !

Parlons donc de jeux de cartes! En commençant par le JcE.

Le fort estimé Zaggus et moi-même avons apporté nos deux boites de bases du jeu "Le Seigneur des Anneaux le jeu de cartes", nous permettant ainsi de lancer une partie à quatre joueurs. Aaaah que donc dire de ce jeu ? D'une part, l'univers est celui d'une des meilleurs séries de livres fantaisie. D'autre part, la mécanique est celle d'un jeu coopératif où les joueurs construisent leurs decks en avance pour ensuite faire face au jeu. Inutile de dire que le premier scénario fut absolument annihilé par Zaggus, Laurent, Suzel (qui j'en profite à le rappeler est une charmante demoiselle) et moi.

Thunderstone

Non content de cette victoire haute en couleur, nous poursuivîmes nos aventures co-opératives avec une partie de "Thunderstone: Le pic du dragon" avec les règles co-op. Contrairement au "Seigneur des Anneaux le jeu de carte", un deck se construit en cours de partie dans Thunderstone (d'où le nom: jeu de Deck Building). Malheureusement se fut notre perte... Nous ne fîmes pas assez de préparation ou de plans et le pauvre village fut anéanti sous les forces innombrables de monstres. Entre les géants, les portes pestes, les brigands et les élémentaires de feu... Les villageois ne survécurent point. Mais je ne m’avoue pas vaincu ! J’espère de nouveau trouver des compagnons pour re-jouer à Thunderstone en co-opération et vaincre ! En attendant, je trouverais surement des amateurs pour jouer au jeu avec ses règles de base.

Deux de mes jeux ainsi terminés, et avec la promesse de demoiselle Suzel pour continuer un jour l'aventure dans les Terres du Milieu, nous nous tournons vers notre table voisine et avec Nelly, Noémie, Magalie et le preux anonyme Olivier, nous avons terminé la soirée avec une session de "We are the Word". Encore un jeu de cartes, mais cette fois les cartes ne sont que le récipient pour porter les mots que nous devons faire deviner aux uns et aux autres. Je me permets de me mettre en avant comme seul héro du jeu ayant permis contre toute mésaventure de faire deviner un mot.

En bref, les cartographes et cartiers sont des artistes qui sans lesquels, d'une manière ou d'une autre, je n'aurais pas eu une merveilleuse soirée chez les Ludochons. La pensée n'est certes pas très profonde mais elle n'en est pas pour le moins importante à mes yeux. Les cartes: C'est bien!

vendredi, décembre 8 2017

7 décembre 2017 - Famille du jeu

"Famille du jeu", une association de mots qui fleurit parfois sous le nom la plume des journalistes du "monde ludique" (autre étrange expression). Mais vouloir associer ainsi, dans le même ensemble des distributeurs internationaux, des éditeurs, des fabricants, des journalistes, des ludothécaires, des vendeurs, des créateurs, des illustrateurs, des animateurs, et des joueurs (hardcore gamers ou occasionnels), c'est une construction de l'esprit parfois bien fragile.
Certes ils ont tous à voir avec l'objet "jeu" mais parfois avec des approches tellement éloignées (sans parler de leurs personnalités) que les rapprocher ressemble parfois plus à un syllogisme douteux qu'à une analyse brillante.

Seafall Seafall - On se lève tous pour Seafall

Il y a une autre famille ludique dont on parle souvent moins, celle des jeux eux-mêmes. Là, le lien entre eux est évident et inhérent, toutes ces boites se déclarent "jeu". Que vous preniez un Wargame pointu, un "Party game" foutraque, un jeu "familial", un jeu de figurines, un JCC, un JCE, ou un jeu de gestion vous noterez tous qu'ils s'auto-proclament "Jeu" (Jeu, game, "J"), alors que pour certains ils n'ont pas grand chose à voir entre eux.

Cela nous ramène une fois de plus, à la définition du jeu et, votre serviteur choisira, par convenance (celle-ci) : "Activité désintéressée, destinée à faire passer agréablement le temps à celui qui s'y livre".
Cette définition rappelle le côté désintéressé qui nous permet de nous échapper un peu de nos contingences habituelles (ce qui pose le problème du jeu d'argent) mais aussi de bien rendre compte du fait que la pratique ludique relève du plaisir et que par ce biais cette perception est propre à chacun.

Flamme rouge Flamme rouge - peloton encore groupé

Cette soirée marquait bien, une fois de plus, la grande variété du monde du jeu, entre un Geschenkt (petit jeu rapide et malin) , un Twilight struggle (gros jeu à la courbe d'apprentissage importante), un Seafall dont la campagne s'étale à loisir (y compris sur la table) et un Flamme rouge, plaisante simulation cycliste, les points communs ne sont pas toujours évidents, si ce n'est le plaisir du joueur
Même sur un Heroquest, qui a fait un malheur (au sens premier hier), il y avait le plaisir de retrouver un vieux jeu et de mesurer le chemin parcouru. Il y a parfois même un certain plaisir à pester contre certains aspects d'un jeu (Nations et ses dés retors) mais à lui trouver en même temps de réelles qualités.

La "famille du jeu" était donc encore bien présente hier soir chez les ludochons et porteuses de nombreux plaisirs. Le billet de John du jour arrive presque aux mêmes conclusions!

Les jeux

  • Faulpelz (Rüdiger Dorn chez Kosmos)
  • Flamme Rouge (Asger Harding Granerud chez Lautapelit)
  • Geschenkt - Non Merci (T. Gimmler chez Amigo)
  • Heroquest ( Stephen Baker chez GWS)
  • Nations The Dice Game (Rustan Håkansson chez lautapelit.fi)
  • Olympos (Philippe Keyaerts chez Ystari)
  • Otys (Claude Lucchini chez Libellud)
  • Seafall (Rob Daviau, JR Honeycutt chez Ironwall games)
  • Twilight struggle (A. Gupta & J. Matthews chez GMT)
  • Via Nebula (Martin Wallace chez Space Cowboys)


Via Nebula Via Nebula - le jeu de trains déguisé en jeu familial

Les joueurs

  • Florent, Guillaume, Maude, et Yoann sur Otys
  • John, René, Stéphane (l'Aff), et Franck sur Via Nebula
  • Élodie, Michaël, Nelly, et une invitée sur Olympos
  • Jean-Jacques, Manu, Rémi, et Stéphane (3) et XXXX
  • Olivier et Zaggus
  • Éric, Jean-Philippe, Suzel, et Vincent (Possom) toujours en mer
  • David, Davy, Marie et Philippe dans le peloton


Olympos Olympos - Jeu de gestion avec placement

- page 1 de 164

Les ludochons : le club des joueurs et joueuses de jeux de société / jeux de plateau
sur Bourgoin-Jallieu et le Nord-Isère