samedi, janvier 21 2023

19 janvier 2023 - Jeux à deux... To swipe or to sweep

Encore une soirée Jeux à deux ! Et oui revoici le grand classique des ludochons avec sa grande table unique et des ludochons équitablement partagés de chaque côté de celle-ci (ou presque parce que parfois nous jouons en nombre impair, ce qui est un peu ballot pour ce genre d'exercice)....
Qu'en dire ? Et bien qu'une fois de plus nous avons pu constater que la vie ludique n'est pas la vie réelle même lorsque cette dernière est en fait virtuelle... Si, si !

1987 Channel tunnel, janv. 2023 1987 Channel tunnel - En un tour de manche, toucher la Perfide Albion...

Expliquons-nous ! Imaginez qu'au bureau, on vous parle de "jeux à deux", il n'est pas impossible qu'au bout d'un certain temps, suivant la peur ou non d'avoir à affronter le terrain glissant et les prud'hommes, on finisse par vous parler de sites de rencontres, et de la passion immodérée de nos concitoyens pour le swipe.... Littéralement, l'action de faire glisser les profils, intéressants, dans un sens, et les restants, moins mensongers, dans l'autre...

Vous apprendrez, d'ailleurs, lors de ces conversations, que cette action est souvent réalisée avec une certaine rage, qui fait qu'on pourrait se demander si le swipe (glisser) ne s'est pas transformer en sweep (balayer)...

Note : c'est d'ailleurs très divertissant, pour le voisin dans les transports en commun, qui essaiera de comprendre les critères de tri souvent navrants (enfin c'est l'ami d'un ami qui m'a dit que c'était divertissant, car nous n'oserions pas nous livrer à ce genre de choses) ...

Revenons plutôt sur le balayage, parce que lorsqu'on parle de balayage, on ne parle pas du maniement élégant d'un balai sur des surfaces diverses dans une rythmique propre à émouvoir la poussière et le spectateur, du sexe que vous préférez, ébahi et heureux d'avoir choisi une telle fée du logis... Non, cela serait plutôt le balayage, façon Okuri-ashi-barai, le truc prompt à ravir le fan de film de Kung-fu coréen, ou japonais, ou chinois, suivant la mode la plus en vogue, ce fan donc, qui est capable de vous expliquer que l'amplitude du mouvement est bien plus belle dans "La mangouste impavide ne digère pas les kiwis blets" que dans "Amène, la mante religieuse touchée par le foie se rebiffe"....
En aparté, notons que, curieusement, ce fan est parfois lui aussi victime de swipe !

Non, le jeux à deux n'a rien d'un site de rencontre, et du swipe afférent, parce que si nous avions la même ampleur de mouvement, certains finiraient avec la joue droite meurtrie à force de claques rageuses, et d'autres avec la joue gauche lustrée à force de caresses... Ne parlons même pas de ceux qui s'en tireraient avec un bilan mixte et une figure d'une dissymétrie étonnante...
N'évoquons pas non plus ces joueurs, qui à force de devoir glisser d'un côté ou de l'autre formeraient deux groupes, aux ressentis très différents, au bout de la table plutôt que de chaque côté... Ce qui ne correspond assez peu aux pratiques ludochonnes, plutôt inclusives !

D'ailleurs, n'évoquons rien du tout parce que votre rédacteur tente une fois de plus de vous pipeauter et de vous refourguer, ré-habillés certains éléments du précédent billet, car il était malheureusement absent ce soir là ! (Qu'il est moche d'avoir raté cela) ...
Swipé par son Karma je suppose !

Splendor duel, janv. 2023 Splendor duel - Il faut beaucoup de diamants pour jouer à deux ? Une expérience douloureuse lors d'un mariage ?

Les jeux

  • 1987 Channel Tunnel (Isra C., Shei S. chez Looping Games).
  • 7 Wonders Duel ( Antoine Bauza, Bruno Cathala chez Repos Prod.)
  • Fantasy Realms (Bruce Glassco chez WizKids)
  • Fugitive ( Tim Fowers chez Fowers Game)
  • Mindbug: First Contact ( S. Elias, R. Garfield, M. Hegen, C. Kudahl chez Nerdlab games)
  • Objectif Catane ( Klaus Teuber chez Kosmos)
  • Radlands ( Daniel Piechnick chez Roxley)
  • Schotten totten (Reiner Knizia, Iello)
  • Splendor Duel ( Marc André, Bruno Cathala chez Space cowboys)
  • Tea for 2 (Cédrick Chaboussit chez Space cowboys)
  • Turing machine ( Fabien Gridel et Yoann Levet chez Le scorpion masqué)
  • It's a Wonderful Kingdom ( Frédéric Guérard chez La boîte de jeu)
  • Et plein plein d'autres...

Les joueurs

  • Antonio, Bertrand, Cyril (Atom), Cécile, David, Delphine, Elsa, Eric, Franck, Frédérick, Jori, Manu, Magali, Maude, Michaël le plieur, Noémie, Sébastien, Séverine, Stéphane IV, Stéphane (Gnafron),

vendredi, janvier 13 2023

12 janvier 2023 - Face de poulpe !

Est-ce que le joueur de jeu de société n'aurait pas un goût déplorable ?

Je tiens en premier lieu à préciser que cette question n'est pas un appel au cannibalisme. Depuis le temps, personne ne doit prendre ces billets sérieusement, mais, au cas où... Et si vous tenez absolument à mordre dans un ludochon, pour des pratiques qui ne regardent que vous, veillez à obtenir au préalable son consentement!

Rassurez-vous, enfin, je ne parle pas des ludochons qui sont des gens tout-à-fait élégants et cela sans que cela soit le fruit d'une pression sociale mal venue (le compliment devient parfois un formidable exercice de style de nos jours !), non ce ne sont pas spécifiquement les ludochons qui m'inquiètent mais les joueurs en général...

Oui ,demandez-vous combien de jeux prennent comme sujet le fameux Cthulhu ?


Cthulhu : Death may die, janv. 2023 Cthulhu : Death may die - La psychée des sculpteurs de figurines m'inquiète aussi !

Pour ceux qui ne connaissent pas Cthulhu, nous leur recommandons, en guise d'introduction à Lovecraft, la lecture des très brefs "La Couleur tombée du ciel" ou "L'Affaire Charles Dexter Ward.", qui leur procureront de biens belles émotions , surtout s'ils prennent le soin, de les lire par une belle nuit de camping en forêt quand elle se remplit des mille et un bruits de la nuit (Ne me remerciez pas!)

Revenons à Cthulhu (on a déjà parlé de lui), car c'est lui qui nous inspire... Et oui, Cthulhu ne connaît rien à la mode et à l'élégance ! Attention cela ne signifie pas qu'il se promène en chaussettes claquette, non, mais c'est pire (En fait, on n'est pas sûr qu'il ait vraiment des pieds mais vu que c'est un grand ancien ils ne doivent pas être beaux à voir). Pour parler de son élégance disons simplement que si par mégarde apparait le célèbre YSL de Saint-Laurent sur sa poitrine, c'est juste que ses tentacules se sont emmêlées...

Et puis physiquement, ce n'est pas cela... Certes, je sais qu'il ne faut pas discuter du physique des gens, mais quand même les tentacules qui sortent de la bouche c'est extrême; à moins d'ailleurs que cela soit l'inverse même si, en fait, je ne suis pas sûr que sa bouche et ses tentacules soient dans les mêmes dimensions ! Bref, Cthulhu c'est le physique d'un poulpe dessiné par Picasso !

Qui plus est, côté caractère ce n'est pas cela, non plus... Combien de fois a-ton entendu, en parlant de lui, des "Mais il me rendra fou !"... C'est sûr, quand on se prend sans arrêt les tentacules dans les portes (interdimensionnelles) on devient grincheux mais, doit-on, pour autant, faire payer à tous, son physique d'encornet ?

Bref il faut être frappé d'une certaine passion pour les octopodes pour lui trouver des vertus et avoir envie de tâter de la ventouse... Surtout qu'avec son ratelier des plus improbables il n'est capable que de murmures indistincts (Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn) ce qui franchement n'est pas très entrainant et devrait vous propulser assez loin sur la gauche sur Tinder...

Histoire de ne pas faire couler plus d'encres (de seiche) que ne le mérite ce triste personnage, et histoire de faire remonter le niveau de ce billet, ouvrons une minute culturelle (normande), en vous rappelant que le mot "Pieuvre" vient du normand et qu'il s'est imposé via "Les travailleurs de la mer" de l'ami Victor Hugo ( sacré bon roman pour un pur produit de la période romantique)....

Les plus attentifs me diront que je n'ai pas conclu, sur le bon goût des joueurs,... Comme je suis magnanime, je vais leur laisser le bénéfice du doute et j'évoquerais donc les autres jeux du jour... On commence par Dune, le jeu avec de grands vers avec des dents tordues et une haleine épicée... Clank! l'exploration des souterrains et de ses habitants monstrueux, The hunger, où la fabuleuse histoire des suceurs de sang et autres vampires...

Mmmmm, quand même des goûts bizarres les joueurs....

Crossing oceans, janv. 2023 Crossing Oceans - A l'époque où les paquebots n'étaient pas esthétiquement des HLM à riches...

Les jeux

  • Clank! (Paul Dennen chez Renegade Game Studios)
  • Crossing Oceans (Mac Gerdts chez PD-Verlag)
  • Cthulhu: Death May Die ( Rob Daviau, Eric M. Lang chez CMON)
  • Dune: Imperium (Paul Dennen chez Dire Wolf Digital). x2
  • Endless Winter: Paleoamericans (Stan Kordonskiy chez Fantasia Games)
  • Gasha ( Jason Levine chez Bankiiz Éditions)
  • Great Western Trail (Alexander Pfister chez Eggert Spiele)
  • The Hunger (Richard Garfield chez Origames)
  • Impression (Hegedűs Csaba, Attila Szőgyi chez A-Games) x2
  • Sea Salt & Paper (Bruno Cathala, Théo Rivière chez Bombyx)

Les joueurs

  • Antonio, Cyril (Atom), Julien, et Michaël (Origami)
  • Elsa, Noémie et Sébastien
  • Bertrand II, Manu 2 et Yoan
  • Olivier, Serge, Suzel, et Vincent (Possom)
  • Eric, Frédéric, Jori, et Magali
  • John, Natacha, et Nelly
  • AlainCM, Davy Eloïse et Quentin
  • Alexis, Guillaume, Marie, et Stéphane IV
  • Franck, Steven, et Wilfried
  • De passage Vincent (Bibou)


Great Western Trail, janv. 2023 Great Western Trail - Jusqu'au bout de la nuit.... Euh.... littéralement...

vendredi, janvier 6 2023

5 janvier 2023 - Je suis contre, tout contre...

"Beyond the sun" (Au delà du soleil) était sur nos tables cette semaine, et, savoir ce qui se trouve au delà du soleil, est bien une interrogation majeure pour tout rêveur et un symbole ou une nouvelle frontière que tout leader charismatique va vouloir s'approprier, a minima, en levant la tête d'une manière virile, histoire de mettre en valeur son menton de décideur et en plissant un oeil de manière intelligente vers cet astre familier, pour prouver à la foule que son courage est renforcé par une intelligence hors pair (illustration avec le dernier en date)....

Pendant que sa rétine grésillera, tel le lardon promis à un avenir savoureux dans un bouchon lyonnais, il murmura à ses auditeurs, "C'est beau... Je vois des couleurs qui s'enchaînent et qui dansent devant moi" avant la révélation finale qui provoquera l'ébahissement de la foule : "On dirait du Soulages, c'est devenu de l'ultra noir !" (Le populiste aime passer pour un être raisonnablement cultivé, mais pas trop quand même il ne faut pas se couper de la base)....

Pendant ce temps là, et au milieu de la foule admirant son leader, le sage se dira. "Derrière le soleil, je ne sais pas, mais devant et en plein jour, c'est la bêtise qui danse, jusqu'à assombrir toute chose"...

Beyond the sun, janv. 2023 Beyond the sun - Photo surexposée ? Juste respect de la thématique !

Nous avions même sur nos tables deux tables de "Beyond the sun" en parallèle, Y-a-il deux soleils ? Ou est-ce plus sûrement histoire de nous éclater les deux rétines en stéréo ?
Avouons-le, ce parallélisme est des plus chics... La preuve, lorsqu'une esthéticienne demande au cycliste ou à l'élégante "Je fais la deuxième jambe ?" Personne ne répond non.... Quel dommage cependant, le tour de France serait tellement plus rigolo !
En parlant de rétine, votre serviteur qui se méfie comme la peste de Franz Vohwinkel n'est pas déçu puisque le jeu (très bon nous dit-on) est d'une laideur assez prodigieuse, rappelant vos premières réalisations sur les versions originales d'Outlook, celles qui vous avaient fait comprendre que votre plus grand apport possible dans le domaine de l'art serait de s'absternir. Bref, le jeu joue presque contre son designer !

D'ailleurs, cela nous pousserait presque à créer un Contre-classement des jeux, qui ne relèverait pas, rassurez-vous, de la volonté pénible de se différencier en faisant le malin mais d'une analyse fine des caractéristiques de nos jeux favoris (quoique si on réfléchit bien c'est peut-être quand même bien l'inverse)... Bref ce contre classement regrouperait les jeux, comme son nom l'indique, par catégories définissant ce contre quoi le jeu semble se battre...

Bref reprenons :

  • Certains jeux se battent contre leur graphisme. Bien sûr on me dira que pour ce qui concerne les goûts et les couleurs c'est compliqué... Oui mais parfois c'est quand même "d'égouts et des couleurs saturées" (L'historique "M", et il y en a bien d'autres, (Qui a le nom du jeu du genre Thiercelieux avec des stewards étranges ?), je vais d'ailleurs suggérer une soirée "jeux moches" )


  • Le jeu peut parfois aussi se battre contre sa conception. Bref le graphisme peut être charmant mais le designer s'est appuyé sur un ergonome à qui on a depuis interdit d'exercer. Bref, vous avez quatre possibilités d'action mais il n'y en a que trois matérialisées sur le plateau, les couleurs sont inversées par rapport à la réalité (cube nourriture bleu, etc), le plateau se lit de la droite vers la gauche, la piste de score est ultra-créative et inutilisable, le jeu a décidé de se moquer des daltoniens et de tous ceux qui n'aiment pas les jeux avec des variantes de jaunes (Magna Grecia) ...


  • Le designer et l'ergonome se sont mis d'accord ? Vous pouvez encore parier sur le matériel pour jouer contre le jeu... C'est devenu moins fréquent mais il y a eu les vernis qui jaunissaient, et il y a toujours les cartes faiblardes, ou trop petites, les figurines microscopiques, les plateau trop légers et "qui sautent", le thermoformage qui ne correspond à rien , etc


  • Parfois le jeu a pu éviter les précédentes catégories, mais il doit parfois alors lutter contre son thème ou son absence de thème... Là les choses sont plus compliquées car les avis peuvent être très variables et il peut d'ailleurs y avoir plusieurs sous-catégories, le thème déjà exploitée jusqu'à l'indigestion (la construction urbaine, le développement d'une civilisation, etc), le thème pas toujours approprié ou alors à réserver à un public averti (Combien de jeux japonais avec des naïades sexy en tenue de SS ?). Cela peut être aussi une question de (bon) goût, pensez ainsi au très bon "Passe moi la savonnette" ou allez proposer "La petite mort" à quelqu'un qui vient de perdre un proche, vous verrez! (Ne le faites pas, ce n'est pas glop !). Bref les convictions et situations personnelles peuvent compliquer un peu les choses...


  • C'est bon jusque là ? Et bien certains jeux jouent alors contre leurs règles... Et là encore il y a plusieurs catégories, la règle non traduite, la règle mal-traduite (Kingdom Builder), la règle avec une pagination impossible (1ere version de Khronos), la règle trop précise (avec trop niveaux de titres "3.2.4.9 Exceptions"), la règle imprécise, "la règle ?", la règle "Boggle" où il y a tout mais juste dans le désordre, la règle bottin téléphonique (3 pages et tu décroches <= Blague de Boomer),etc....


Cthulhu death may die, janv. 2023 Monster games - Les joueurs sont peut-être contre les montres mais ils passent leur vie (à jouer) avec.......

  • On pourrait peut-être parler du jeu ? Vous avez raison et bien certains jeux jouent contre eux-mêmes... Certains mécanismes sont formidables mais pas complètement, ou se répètent juste un peu trop ou pas assez...


  • Et puis il y a les jeux qui se battent contre les joueurs... Vous me direz c'est un peu normal et même indispensable pour certains coopératifs, et vous aurez raison.... Oui mais certains jeux le font juste un peu trop ! Faut-il que vous finissiez systématiquement dans le négatif ? Pourquoi vous faire enchaîner les emprunts et les faillites ? Il y a des jeux qui ont des mentalités de pervers narcissiques...


  • Il y a les jeux qui jouent contre les relations entre joueurs... On peut ainsi éviter de jouer à Intrigue avec des couples juste avant leur mariage...


  • Au final, il y a les jeux où il faut se battre contre soi... Pour de nombreux ludochons, êtres d'exception, voilà un challenge revigorant, mais pour les autres , il faut parfois avouer que jouer contre soi n'a que peu d'intérêt (et pour le coup vous trouvez les autres ludochons sympas de bien vouloir jouer avec vous)...


Bref le plus étonnant est qu'il reste de bons jeux, la preuve une fréquentation solide chez les ludochons... Où alors quel beau groupe de sado-masochistes ultra-tolérants!

Impression, janv. 2023 Impression - On ne va pas se fier à la première....

Les jeux

  • Alhambra (Dirk Henn chez Queen Games)
  • Ark Nova (Mathias Wigge chez Super Meeple)
  • Beyond the Sun (Dennis K. Chan chez Rio Grande Games) x2
  • Coloma (Jonny Pac Cantin chez Final Frontier Games)
  • Dune: Imperium (Paul Dennen chez Dire Wolf Digital).
  • Impression (Hegedűs Csaba, Attila Szőgyi chez A-Games)
  • Monster lands ( V. Fernández, G. Mata, S. Solé Pascual, D. Schloesser chez Second Gate Games)
  • Super Mega Lucky Box (Phil Walker-Harding chez Cocktail games)

Les joueurs

  • Eloïse, Jori, Manu 2, et Serge
  • Cyril (Atom), Cyril, Frédéric, et Stéphane (Gnafron)
  • Marie, Nelly, Noémie, Philippe et Séverine
  • Franck, Steven et Wilfried
  • AlainCM, Cécile, et Davy
  • Cédric, David, et Eric
  • Bertrand II, Manu et Olivier
  • Alexis, Guillaume et Suzel
  • Vincent (Bibou) de passage


Super mega lucky box, janv. 2023 Super mega lucky box - Avec un nom pareil tu as déjà l'impression d'être au milieu des annonces pour les soldes

- page 1 de 255

Les ludochons : le club des joueurs et joueuses de jeux de société / jeux de plateau
sur Bourgoin-Jallieu et le Nord-Isère