vendredi, février 14 2020

13 février 2020 - Fausse sérénité

Nous sommes en plein mois de février et un froid tenace devrait être en train de nous saisir et de recouvrir au loin les sommets des Alpes...
Mais voilà, le général Hiver n'est plus ce qu'il était et ce gaillard terrible, capable d'arrêter sans armes ou presque des armées surpuissantes, ressemble aujourd'hui à un jeune homme étique qui semble après quelques chutes de neige, être épuisé et sans force...
À Paris, aux Invalides, allongé dans le faste, Napoléon doit être en train de réfléchir au paradoxe de la situation et il doit se dire que s'il avait su qu'il suffisait de polluer comme un goret pour pouvoir se rendre à Moscou en T-Shirt, il aurait peut-être procédé autrement...

Wonderful world, fév. 2020 It's a Wonderful World - Changer le monde, on aimerait bien !

Bref, cette année, et pour le moment, le ludochon n'a pas été empêché trop souvent de se rendre à ses réunions pour retrouver tous les joueurs. Remarquez que cela ne le freine pas tellement d'habitude c'est qu'on est juste un peu plus serein de voir ceux-ci partir solidement campés sur leurs jambes qu'en train de glisser sur la chaussée au risque d'abîmer leurs jeux en tombant (ou de se casser une jambe mais c'est moins grave)!

Notons que depuis quelques séances, les ludochons semblent vouloir laisser un peu de côté les nouveautés pour travailler dans l'approfondissement ludique :

  • les parties de Barrage semblent vouloir se multiplier.
  • Root aligne trois parties en deux semaines.
  • David continue à explorer Spirit Island dans différentes configurations
  • Manu continue à explorer l'horreur d'Arkham
  • Clank! reste une valeur sûre.
  • Salade 2 points risque de s'installer dans nos fins de soirées.


Clank!, fév. 2020 Clank ! - Jaune largement en tête de la piste de score... Curieusement ornée d'une tête de mort ???

Cette sagesse est elle le fruit de cette douceur climatique ? Ou de la maturité du club qui alors qu'il traverse son adolescence semble plus sûr de ses choix et plus serein ?
On aimerait vous apporter une réponse positive et pouvoir nous flatter de cette évolution et de cette nouvelle sérénité... On pourrait presque à ce stade être tenté de publier une nouvelle méthode de méditation ludique, qui apporterait la joie à tous et qui serait un succès de librairie au rayon "Développement personnel". Un livre qui serait calé entre "L'équilibre par le foie de morue" ou le "Yoga par les chocs électriques"... On aimerait, oui, mais on sait....
La semaine prochaine, c'est Cannes, et certains ludochons se frotteront langoureusement sur des boites neuves en prenant des poses extatiques ! (Non, il n'y aura pas de vidéos car tout ceci ne nous grandit pas forcément). La rechute nous guette !

Bref amis lecteurs prévoyez une séance légère la semaine prochaine et préparez vous à un nouveau déferlement de nouveautés dans 15 jours !
Barrage, fév. 2020 Barrage - le "Terraforming Mars" killer ?

Les jeux

  • 5211 (Tsuyoshi Hashiguchi chez Next Move)
  • Barrage (Simone Luciani et Tommaso Battista chez Cranio Creations)
  • Clank! (Paul Dennen chez Renegade Game Studios)
  • Horreur à Arkham JCE (Chez FFG)
  • Nova luna ( Uwe Rosenberg, Corné van Moorsel chez Pegasus Spiele)
  • Root (Cole Wehrle chez Leder games)
  • Salade 2 points (Molly Johnson, Robert Melvin et Shawn Stankewich chez Gigamic)
  • Spirit Island (R. Eric Reuss chez Greater than Games)
  • It's a Wonderful World (Frédéric Guérard chez La boîte de Jeu)

Les joueurs

  • Bertrand II, Davy, Éric, et Guillaume
  • David et Vincent (Bibou)
  • John, Manu et Michaël
  • Alexis, Frédéric II, Jean-Marc, et Thibauld
  • Cécile, Elsa, Magali, et Vincent (Possom)
  • Alain, Noémie, Olivier et Philippe

Nova luna, fév. 2020 Nova luna - parfois le matériel fait beaucoup pour le jeu !

vendredi, février 7 2020

6 février 2020 - Déroutes ludiques...

Déroute ludique chez les ludochons ? Certes, chez les ludochons il y a régulièrement quelques belles défaites mais des déroutes pas si souvent que cela... Non hier, c'était plutôt "Des roots" ludiques.
En effet hier, sur deux tables on voyait s'étaler les plateaux de Root... Alexis était-il enfin heureux ? Pas tout-à-fait car s'il a pu enfin y jouer, il n'a pas pu participer à toutes les parties !

Revenons sur ce curieux terme de "Root". Il évoque d'abord le côté sombre et tortueux des racines, à la fois une force primale et obscure et, source de vie, et pour ce qui est du côté viscéral, nous pousserons jusqu'à la consommation de la root beer, breuvage étrange aux saveurs complexes.
Mais pour ce qui des "roots", et parce que nous sommes déjà dans les breuvages et aux États-unis, nous pousserons jusqu'au Malted milk de Robert Johnson un des fondateurs du blues, disparu trop tôt (le premier des "27") et qui n'aura comme gloire posthume que d'avoir été pillé par les blancs pour faire du rock. Car pour ce qui est des roots le Sud est fertile (musicalement parlant)...
Paradoxe du Sud, et de ses porches "Haint blue" (pour faire fuir les esprits et les nuisibles), évoqués par Faulkner et théâtre de la rencontre entre F. Fitzgerald et Zelda, symbole d'un certain savoir-vivre, à deux pas des champs d'exploitation de Toni Morrison. Bref, lieu curieux où certains proclament encore un attachement, parfois douteux, au Stars and bars, et où votre serviteur dans les rues de Richmond a pu passer devant une statue du général Lee avant d'aller visiter l'église où Patrick Henry prononça son célèbre "Give me liberty or give me death...". Voilà qui nous ferait penser à chantonner une chanson des Sons of Bill en pensant à tous ces paradoxes...

Root donc... Quelle puissance d'évocation.... Et bien, sur le plateau des petits personnages animaliers colorés se battant pour le contrôle d'une forêt! Réussite ludique et sous utilisation de la puissance évocatrice de son titre?


Root, fév. 2020 Root - Des petites bêtes qui se battent dans la forêt.... Parlez-moi d'une nature en paix !

Puisque nous étions sur les roots américaines, passons aux routes américaines (Ouais, je sais...), puisque, hier, nous avions aussi le droit à deux tables de Coloma... Rappelons que Coloma, comme nous le signalait le docte Alain, fut la source de la ruée vers l'or américaine...
Coloma, la mal nommée puisque son anagramme "ma colo", ne résume sans doute pas fidèlement l'effervescence locale, où à grands coups de pelle on devait chercher à arracher à la terre quelques pépites, ou à enfoncer la tête de son voisin pour l'inciter à revoir, définitivement, ses prétentions territoriales...

Coloma, fév. 2020 Coloma - De l'or, de l'or, et des rêves évanouis dans la boue...

Des routes il y en a aussi qui peuvent nous amener au pied des barrages, et pour le coup Barrage pourrait lui aussi nous ramener aux États-unis, car si on y décrit un passé dystopique, la période et une partie de l'illustration, peuvent nous renvoyer au Hoover Dam et aux programmes de construction du "new deal" de Roosevelt, et n'hésitons pas à le dire, un "nouvelle donne", voilà aussi quelque chose qui peut parler à des joueurs!

Curieusement, tous les jeux hier semblaient donc être connectés par des liens invisibles (où l'esprit tortueux de votre serviteur)... Tous les jeux ? Pas forcément... Une petite table résistait aux correspondances à savoir les châteaux de Bourgogne, sauf peut-être qu'en Bourgogne pour le vin, on a aussi des routes... CQFD

PS : qu'aurait donné cette chronique si "Bi- Root" s'était imposé à moi avant "Des Root" ?

les jeux

  • Barrage (Simone Luciani et Tommaso Battista chez Cranio Creations)
  • Les Châteaux de Bourgogne (S. Feld chez Alea)
  • Coloma (Jonny Pac Cantin chez Final Frontier Games) x2
  • Fiesta de los Muertos (A. Boccara chez Old Chap games) x2
  • Root (Cole Wehrle chez Leder games) x2


les joueurs

  • Alain, Magali, Olivier, Séverine et Suzel.
  • David, Cécile, Michaël, Sandrine, Serge et Vincent (Bibou)
  • AlainCM, Nelly et Noémie
  • Alexis, Éric, Jean-Marc, et Maude
  • Bertrand, Cyril, Cyril (Atom) et Vincent (Possom)
  • Bertrand II, Davy, Jean-Jacques et Patrick
  • Yoann de passage


Châteaux de Bourgogne, fév. 2020 Châteaux de Bourgogne - Sûrement le Feld le plus apprécié chez nous....

vendredi, janvier 31 2020

30 janvier 2020 - sage janvier

Comme nous l'avons souvent expliqué pour conjurer la page blanche, quand aucune idée géniale (ou même discutable voire franchement douteuse) ne se présente, votre serviteur tente de parler du temps, puis regarde le calendrier, l'actualité ou les dates historiques....

Vous apprendrez donc que le 30 janvier correspond au jour de l 'hellébore dans le calendrier républicain, qu'on peut y commémorer la disparition de Bathilde reine des francs en 680, que le temps est tout-à-fait médiocre mais sans avoir rien de remarquable... On déduira de tout cela que l'albédo de cette page risque de rester tout-à-fait remarquable, surtout que l'actualité tourne encore une fois autour du Brexit qui a déjà été évoqué ici.

Salade 2 points, janv. 2020 Salade 2 points - Jusqu'ici on n'aimait pas trop les salades de points... Ca pourrait changer... Jolie, jolie

Bref, il va falloir parler de jeux ! Diantre, savons-nous encore ?
Commençons par évoquer "It's a Wonderful World", le jeu amené un peu timidement par Jean-Marc il y a quelques semaines, et qui revient depuis, plus que régulièrement et, est-ce l'effet de sa présence dans la liste des sélectionnés pour l'As d'or, était même présent sur deux tables en cette soirée. Pour ce qui est de l'effet de l'As d'Or, Alexis lui trouvera qu'il n'est pas aussi évident que cela puisqu'il tente désespérément de jouer à Root depuis quelques semaines et que sa boite reste obstinément close. On peut craindre qu'à ce rythme une végétation ne se développe sur celle-ci, nous poussant à la renommer "Broute".

Pas loin de là, quelques nouveaux dans notre club jouaient à un bon vieux jeu, à savoir Dungeon Lords de Vlaada Chvátil qui s'offre ainsi une nouvelle jeunesse... On peut cependant s'étonner du choix des boites de cigarillos pour stocker les éléments du jeux, car il est surprenant de voir à l'ouverture de la boite, des "nuit gravement à la santé" s'étalant en tout sens... Notre activité ludique ne nous paraissait pas aussi dangereuse que cela...

Un trio de membres continuait à explorer "Expedition to Newdale", et le jeu doit être bon puisque ceux-ci se précipitent d'ordinaire à cette table pour lancer la partie et qu'on peut même se demander si leur assiduité n'a pas augmentée... Bref, il faudrait peut-être les contraindre à nous expliquer les vertus de ce jeu.
Expedition to Newdale, janv. 2020 Expedition to Newdale - Encore ! Et oui !

À une encablure d'une table, majoritairement féminine de "It's a Wonderful World", très calme et pas retorse parce qu'on n'a pas le droit de dire de nos joueuses. (même si,...), on retrouvait une table de Pax Pamir.
L'avis sur le jeu des différents participants est assez dans la thématique puisqu'il pourrait ressembler à un débat public dans une assemblée afghane entre des anglais, des américains, des russes et différents représentants des tribus et ethnies afghanes... Bref des enthousiastes et des gens... prêts à pendre les premiers par les pieds (au mieux).

Bref une soirée sage chez les ludochons...

les jeux

  • Agricola - Expedition to Newdale (Alexander Pfister chez Lookout games)
  • Dungeon Lords ( Vlaada Chvátil chez CGE)
  • It's a Wonderful World (Frédéric Guérard chez La boîte de Jeu) x3
  • Pax Pamir (Second Edition) (Cole Wehrle chez Spielworxx)
  • Salade 2 points (Molly Johnson, Robert Melvin et Shawn Stankewich chez Gigamic)

Les joueurs

  • Davy, Magali, Natacha et Nelly.
  • Antonio, Manu, Olivier, Rémi, et Vincent (Possom)
  • Bretrand II, Guillaume, et Suzel
  • AlainCM, Alexis, Éric, Jean-Marc et Jori,
  • Frédéric II, Patrick et Thibault
  • De passage Yoann et Vincent (Bibou)


Dungeon Lords, janv. 2020 Dungeon Lords - Apprendre à se débarrasser de tous ces aventuriers qui viennent ravager votre Home sweet home...

- page 1 de 214

Les ludochons : le club des joueurs et joueuses de jeux de société / jeux de plateau
sur Bourgoin-Jallieu et le Nord-Isère